TMAO

La triméthylamine-N-oxyde (TMAO)

De quoi s’agit-il ?

Certaines bactéries du microbiote intestinal sont capables de convertir la choline, la phosphatidylcholine et la L-carnitine en triméthylamine (TMA) qui sera ensuite oxydée en triméthylamine-N-oxyde (TMAO) au niveau hépatique.

Pourquoi doser la TMAO ?

Des taux élevés en TMAO ont été identifiés comme marqueurs d’athérosclérose, facteur de risque de maladies cardiovasculaires (maladies artérielles périphériques, coronariennes et AVC) (Wang, 2011).
La TMAO pourrait également constituer un marqueur prévisionnel de mortalité dans le cadre d’une insuffisance cardiaque (Li, 2017).
La TMAO affecte le métabolisme du glucose et de fortes concentrations de TMAO seraient associées au diabète de type 2 (Lever, 2014).
Aucune fonction bénéfique de la TMAO n’a, dans l’état actuel des connaissances, été caractérisée chez l’Homme.

Pour quels patients ?

Le dosage de la TMAO concerne toutes les personnes ayant une alimentation riche en choline / phosphatidylcholine (viande rouge, poisson, œufs, mais peut aussi être synthétisée par l’Homme) ou en L-carnitine (essentiellement viande rouge du type agneau, gibier, bœuf ; fromage de chèvre, poisson), mais cette dernière est aussi fabriquée par le foie et les reins à partir de 2 acides aminés (lysine et méthionine).

 

Lever at al. PLoS One. 2014; 9(12): e114969.

Li et al. Eur Heart J. 2017;38(11):814-824..

Wang, Z. et al. Nature 2011; 472(7341), pp.57–63.