Microbiote intestinal

L’homme héberge dans son tube digestif quelques 100.000 milliards de micro-organismes. Cet écosystème vivant est appelé « microbiote intestinal ». Ces micro-organismes sont présents dans l’ensemble du tube digestif et sont particulièrement abondants dans le côlon.
Quelle est la nature de ces micro-organismes ? Avons-nous tous le même microbiote ? Celui-ci évolue-t-il au cours de la vie ? Quel est l’impact du microbiote sur notre santé ?
Les progrès techniques récents ont permis d’apporter des réponses à certaines de ces questions. Nous savons en effet aujourd’hui qu’un peu plus de 1.000 espèces bactériennes sont susceptibles d’entrer dans la composition du microbiote humain et que chacun d’entre
nous en héberge environ 100 différentes. Chaque individu a donc un microbiote qui lui est propre ! Ces espèces bactériennes consomment une partie des nutriments issus de notre alimentation (en particulier ceux que notre organisme n’est pas capable de métaboliser seul, comme les prébiotiques par exemple) et produisent des molécules appelées métabolites. Ces derniers, comme les acides gras à courte chaîne par exemple, sont essentiels pour notre organisme.
La composition du microbiote est cruciale en termes de santé publique puisqu’il est aujourd’hui scientifiquement démontré que de très nombreuses pathologies allant des troubles du spectre autistique au cancer, en passant par les maladies digestives et métaboliques sont associées à des déséquilibres dans la composition du microbiote intestinal. Un lien causal entre ces perturbations et la survenue de ces maladies a été démontré dans de nombreux cas. Le maintien d’un microbiote équilibré constitue donc un paramètre clef de prévention des maladies.