Les Acides Gras

De quoi s’agit-il ?

Les acides gras (AG) constituent un élément important de la cellule membranaire, montrent d’importantes fonctions biologiques, structurelles et fonctionnelles, et représentent une source d’énergie importante.
Les AG totaux dosés sont liés aux triglycérides, phospholipides et esters du cholestérol. Les résultats sont ininterprétables si les taux des triglycérides sont supérieurs à 1,5g/L et ils sont le reflet de l’alimentation sur 24 à 48 h.
Les AG liés aux phospholipides plasmatiques sont indépendants du taux de triglycérides et sont le reflet de l’alimentation sur 3 semaines.
Les AG liés aux phospholipides érythrocytaires sont également indépendants du taux de triglycérides et sont le reflet de l’alimentation sur 4 mois.
Les coefficients de corrélation entre la quantité de graisses consommée évaluée par une enquête de fréquence alimentaire sur 7 jours et le taux des acides gras érythrocytaires ne dépasse pas 0,4.

Pourquoi doser les Acides Gras ?

Les AG oméga-3 ont un impact important sur la santé et jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Leurs effets sont médiés par leurs propriétés anti-arythmiques, anti-thrombotiques et anti-inflammatoires (Harris, 2018).
Des études récentes ont montré que des taux élevés d’AG oméga-3 sont associés à une longévité accrue Billingsley, 2018).
Le rapport oméga 6/ oméga 3 constitue une réelle donnée utile pour les préventions première, secondaire et tertiaire des cancers (Nagy, 2017).

Pour quels patients ?

Un rapport équilibré oméga 6 / oméga 3 et des taux d’acide α-linolénique, d’EPA et de DHA dans les VBS sont à la fois un reflet d’une alimentation saine et protectrice vis à vis des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.
Tout cela s’applique également aux personnes ayant un syndrome métabolique, une résistance à l’insuline et un pré-diabète

Nagy K., Tiuca I.D. Intech. 2017; 1300/45/13.01.2017.
Harris et al. J Clin Lipidol. 2018; 12(3): 718-727.e6.
Billingsley et al. Nutients. 2018;10: 1385.

Les Acides Gras à Courte Chaine

De quoi s’agit-il ?

Nos habitudes alimentaires façonnent la composition du microbiote et le métabolisme intestinal.
L’un des mécanismes par lesquels le microbiote intestinal (MI) intervient sur la santé et la maladie est lié à son potentiel à produire des métabolites nocifs et/ou bénéfiques. Parmi ces derniers, on note trois métabolites bénéfiques majeurs : l’acétate, le propionate et le butyrate. Pour fabriquer ces 3 acides gras à courte chaine (AGCC) deux conditions doivent être obligatoirement remplies : consommer une quantité suffisante de prébiotiques d’origine alimentaire et posséder des espèces bactériennes capables de fermenter les prébiotiques.

Pourquoi doser les acides gras à courte chaine ?

En raison de la quantité phénoménale de bactéries présentes dans le côlon, notre intestin est devenu un site immunologique unique capable d’être opérant aussi bien dans la défense que dans la régulation / tolérance (Koh, 2016).
En cas de déficience en AGCC, on peut assister à toutes sortes de dysfonctionnements immunitaires propices à la survenue d’infections chroniques, de maladies auto-immunes, etc. (Koh, 2016).
Plus spécifiquement le butyrate semble avoir un rôle protecteur vis-à-vis de l’inflammation et de la cancérogenèse, ce qui risque de ne pas être le cas en présence d’une déficience en butyrate (McNabney, 2017).
L’acétate et le propionate semblent intervenir sur la satiété se traduisant par un impact possible sur l’équilibre métabolique dont celui pondéral. Des déficits en ces 2 métabolites peuvent participer à l’augmentation de l’incidence de dysmétabolismes (Chambers, 2018).

Pour quels patients ?

Un taux d’acétate, de propionate et de butyrate dans les VBS (Valeurs Biologiques Santé) est à la fois le reflet d’une alimentation riche en prébiotiques d’origine alimentaire et d’un microbiote possédant les espèces bactériennes à même de fabriquer ces 3 AGCC. Ce genre d’information concerne tout le monde car il est de bonne augure en termes de santé en général.
De plus, spécifiquement il va permettre aux personnes présentant des perturbations des ACGG et souffrant d’infections chroniques, de syndrome métabolique, d’obésité, de pré-diabète, etc. d’entreprendre un geste santé considérable grâce à une stratégie validée dans le rétablissement de l’équilibre en AGCC.

McNabney S.M, Henagan T.M. Nutrients 2017; 9.
Koh et al. Cell 2016; 165 (6): 1332-45.
Chambers et al. Curr Nutr Rep 2018; 7(4): 198-206.